La crise, source d'opportunités

Etude mondiale sur l'immobilier d'entreprise 2011

Bienvenue sur le microsite dédié à la première Étude mondiale sur l'immobilier d'entreprise de Jones Lang LaSalle,
réalisée en partenariat avec Thomson Reuters. Cette étude a permis d'identifier quatre tendances globales
dominantes, présentées ici, influant sur l'avenir des directions immobilières. Cette enquête, à laquelle ont répondu
plus de 500 personnes dans 36 pays, donne un aperçu de l'évolution future, des challenges et des opportunités du
secteur de l'immobilier d'entreprise. Nous espérons que vous apprécierez les informations issues de cette enquête.
Pour tout commentaire ou demande de renseignements, veuillez nous contacter.

Stuart Hicks
Amériques

John Forrest
Asie - Pacifique

Vincent Lottefier
Europe,
Moyen-Orientet
Afrique

  • Des attentes plus élevées en matière de productivité :

    Les directions immobilières doivent faire preuve de davantage de pertinence et d'ingéniosité, pour permettre à leurs responsables d'accroître la productivité et l'efficacité

    Au coeur de la tourmente pendant la crise financière mondiale, les directions immobilières sont aujourd’hui soumises à un examen plus approfondi de la part des acteurs en interne, doivent fournir un reporting en temps réel et respecter des objectifs de performance plus élevés. Celles-ci devraient donc être mieux préparées à faire face au retour de la croissance et à l'incertitude persistante dans le secteur financier.

    Les meilleures directions immobilières se distingueront par la hausse de la productivité via la mise en oeuvre d'initiatives plus stratégiques. Il est à la fois possible et nécessaire de passer d’une tactique de survie à court terme à une orientation stratégique à moyen terme visant à améliorer la productivité.

  • Trouver le juste équilibre entre croissance et rationalisation :

    Les directions immobilières sont confrontées à des objectifs complexes, aux prises avec les forces contradictoires que sont la croissance et la rationalisation

    Chargées par la direction de générer des réductions de coûts substantielles, les équipes concernées se sont engagées dans une série de projets immobiliers à court terme visant exclusivement à réduire les coûts directs au sein des portefeuilles immobiliers. Cette tendance a entraîné un changement radical dans la forme, la fonction et la structure du dialogue avec la direction.

    Le défi majeur pour les directions immobilières consistera à présenter une plate-forme qui permette à la société de continuer à sélectionner des opportunités de croissance, souvent sur des marchés manquant de transparence, tout en rationalisant les portefeuilles concernés sur les marchés matures.

  • La mise en place de partenariats :

    Les directions immobilières s’orientent vers des modèles de partenariat plus sophistiqués

    Afin de relever les challenges des trois prochaines années, les responsables immobiliers vont devoir solliciter une aide extérieure. Il faudra évoluer vers une externalisation renforcée pour leur permettre de gravir les échelons au sein de la société.

    Pour ceux déjà engagés dans cette démarche, il convient de procéder à une réévaluation des partenariats existants avec les principaux prestataires de services pour garantir la création de valeur et l'obtention d'avantages à la hauteur des exigences des plus hauts dirigeants de l'entreprise.

  • Redéfinition des structures et des compétences de la direction immobilière :

    Des besoins en nouvelles compétences apparaissent, issus du contexte opérationnel plus difficile, obligeant les leaders de l'immobilier d'entreprise à repenser les structures et les compétences de leurs équipes

    Dans un contexte économique incertain, les directions immobilières ont été très exposées alors que les cadres dirigeants prenaient conscience des fondamentaux immobiliers et des coûts associés aux portefeuilles occupés. Même si ce phénomène suscite de nouveaux défis plus difficiles, il fournit également l'opportunité d'un engagement plus important.

    Les responsables immobiliers devraient songer à réévaluer leurs équipes et leurs compétences actuelles. Ils doivent être prêts à redéfinir les contours de la fonction immobilière afin de réduire l'importance accordée aux tâches opérationnelles (plus faciles à externaliser). Une plus grande attention portée au maintien des relations avec les dirigeants facilitera l'alignement à long terme de la stratégie immobilière avec celle de l'entreprise. Les responsables immobiliers devraient élargir l'éventail des compétences actuelles par le biais de la formation des collaborateurs en place ou par le recrutement de nouveaux talents, au sein du secteur et éventuellement en dehors des circuits traditionnels.

    Au cours des trois prochaines années, les challenges des directions immobilières s'intensifieront. L'intérêt vif et durable que suscitent les coûts et la stratégie dans le domaine immobilier chez les cadres dirigeants représente une opportunité sans précédent de promouvoir la fonction immobilière et sa contribution. En outre, les professionnels du secteur disposent d'une occasion unique de faire avancer leur carrière.

Sondage

Selon vous, la direction immobilière peut significativement aider une entreprise à (vous pouvez sélectionner plusieurs champs)
Travailler plus efficacement
Travailler plus rapidement
Produire plus
Dépenser moins
Réduire les risques
Attirer et retenir les talents
Contribuer à la politique environnementale

Soumettre

Demandez le rapport complet

* Champs obligatoires

Nom*

Fonction

Entreprise*

Email*

Téléphone

© Copyright 2011 Jones Lang LaSalle